Présentation


 

 

Le terme Iaido est composé de trois kanji :  vivre, exister  -  harmonie, vivre  - voie

Ce qui signifie : LA VOIE DE L'UNION DES ÊTRES

 "Le iaïdō est un budō, ou art martial japonais tourné vers l’étude du sabre. Le iaïdo intègre toutes les phases d’un engagement depuis le moment où une menace amène à tirer le sabre, jusqu’au rengainé. Exprimé encore plus simplement, le iaïdo est l’art de tirer et couper en un mouvement unique.

Le dégainé puis, la coupe effectuée, le retour du sabre dans le fourreau distingue le iaïdo du ken-jutsu qui se concentre sur les techniques de combat au sabre, une fois dégainé. Par ailleurs, à l’opposé de son cousin le Kendō (littéralement « voie du sabre »), auquel le iaïdo est cependant étroitement associé, le iaïdo est une pratique non combative.

L’action est au iaïdo un enchainement fluide d’un nombre réduit de mouvements dont l’archétype serait le suivant :

  • koiguchi no kiri kata – dégainer ;
  • nuki-tsuke – puis dans le prolongement du dégainer, une première coupe ;
  • seme – menace ;
  • furi kabute – armer du sabre ;
  • kiri tsuke – coupe verticale, décisive ;
  • chiburi – essuyer ou égoutter la lame ;
  • zanshin – vigileance ;
  • noto – rengainer.

De nombreux kata (ou formes) permettent de faire varier le schéma ci-dessus pour répondre à plusieurs attaquants simultanément en position assise, debout ou parer une coupe puis contre-attaquer, etc.

Le iaïdo est un budō qui accorde une place importante à la spiritualité et au travail intérieur. Le pratiquant, en travaillant à partir d’une lame (potentiellement) mortelle, vise une perfection gestuelle qui a pour finalité, non la maîtrise de l’arme, bien que celle-ci soit essentielle, mais une mise en harmonie de l’être avec son environnement."

 

Origine de la pratique :
" L'origine technique du iaï (nom de son essence profonde) est à chercher à l'époque où les arquebuses firent leur apparition au Japon (XVIe  siècle) introduites par les Portugais et conduisant à un nouveau déroulement des affrontements de groupes.

La bataille, jusqu'alors engagée par les cavaliers armés du sabre long, courbe, porté tranchant vers le bas, débuta désormais par des échanges de coups de feu à distance, pour se poursuivre par le choc des lignes de lances et enfin se conclure par des combats au sabre. Du fait de ce corps à corps, le sabre moins long, moins courbe, et porté tranchant vers le haut, fut préféré, car autorisant un premier coup délivré immédiatement en dégainant. Cette caractéristique permet de comprendre la spécificité du iaï qui va se dégager puisque cette première action : dégainer-frapper, doit ou peut être décisive." l

La tradition nous rapporte qu’un célèbre samouraï du nom de HAYASHIZAKI JINSUKE SHIGENOBU serait à l’origine de la création et de l’essor du Iaïdo ( voie du sabre Japonais ). Il semblerait que Jinsuké Shigénobu soit né dans la province de Sagami, la dix-septième année de l’ère de Tenmon (1549).

Durant plus de 400 ans, le iaïdo a connu une succession de crises et de croissances. Le iaïdo est représenté par de multiples écoles traditionnelles, aux styles très complexes et souvent complètements différents les uns des autres. Les déclins les plus rudes se situent au début de l’ère Meiji avec l’interdiction du port du Katana en 1876, ou Hatoreï et à l’interdiction de la pratique du Iaïdo et du Kendo par l’armée Américaine à la fin de la seconde guerre mondiale.

Références :

http://www.budo11-iaido.com

 

Horaires des cours

Lundi de 19h à 20h45 : étude du SEITEI IAI

Mercredi de 18h30 à 19h30  : travail à deux au bokken

Nous accueillerons un expert en KENJUTSU un mercredi par mois (dates à préciser)

Vendredi de 18h30 à 20h45 : le club accueille les stages MUSO SHINDEN proposés par la CRKDR Occitanie, conduits par Jean Jaques SAUVAGE 7e dan Kyoshi : 27 novembre- 26 mars - 7 mai. Ces stages sont gratuits et ouverts à tous les pratiquants licenciés.

 

Enseignants :

 Christelle CHABBERT 3e dan titulaire CFEB et Claude-Jean DUFOUR 3e dan assurent les cours en alternance

 

Tarif et modalités:

Licence FFJDA 40€ + Carte MUC 11€ + cotisation Club 159€

Obligation de remettre un certificat médical précisant l'absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition. Dans le cadre d'un renouvellement, les documents seront remis lors du 1er cours.
Il est possible de débuter le iaïdo à n'importe quel moment de l'année.Les pratiquants de iaïdo licenciés de passage à Montpellier sont les bienvenus en prévenant le club.

Le dojo :

Situé dans le centre de Montpellier, le dojo est accessible facilement quelque soit le mode de transport : Gymnase Joffre - salle parquet n°6 - rue d'argencourt, 34000 Montpellier

L'entrée du gymnase est située sur le parking Joffre au fond à droite, parking gratuit le soir.


Depuis le tram Station Corum : face au Corum, passer sous le pont qui est à gauche, monter de suite à droite, puis parking à gauche.

Depuis la Comédie : traverser l'esplanade puis face au lycée Joffre, le contourner à gauche et prendre la première à droite (vers l’hôtel)

En voiture : sortir Montpellier EST, direction Montpellier Centre, puis MILLAU/ CORUM. Rue Professeur Jean Vallois, suivre le dégagement à gauche Corum /Musée Fabre puis rester sur la gauche, passer sous le pont et ensuite prendre la 1re à droite : rue d’argencourt